');

Des conditions d’organisation des élections inacceptables

Les autres élus consulaires n’ayant pas répondu favorablement à ma proposition d’action collective pour demander en urgence de rétablir les permanences consulaires permettant d’effectuer des procurations hors de Bruxelles, j’ai saisi le Consul Général de France à Bruxelles directement.

Monsieur le Consul Général,

Je vous écris car les conditions d’organisation du scrutin m’inquiètent. Sur le terrain, nous observons que la plupart des Français que nous rencontrons ne sont pas au courant de ce scrutin. Ceux qui n’ont pas communiqué d’adresse valide au consulat, soit au moins un quart de l’électorat, n’ont pas reçu de convocation par la poste. Ils sont de fait exclus de cette élection.


A la suppression des bureaux de vote, alors qu’un lieu avait été trouvé par exemple à Liège, s’est ajoutée la suppression des tournées consulaires, et donc l’impossibilité d’établir des procurations. A l’évidence, ceux qui sont dans l’incapacité de se déplacer pour aller voter, sont également dans l’incapacité de se déplacer jusqu’à la capitale pour établie des procurations. Alors que les métiers de contacts et les magasins sont désormais tous réouverts, il est urgent de rétablir les tournées consulaires et d’en informer nos concitoyens pour qu’ils puissent de tour urgence établir des procurations pour le scrutin du 30 mai 2021.


Enfin, beaucoup d’électeurs, à 15 jours du vote à l’urne, n’ont pas reçu de convocation avec le lieu de vote, y compris parmi ceux qui ont communiqué leur adresse email.


Il me parait important de faire remonter au plus vite à qui de droit les dysfonctionnements liés aux convocations électroniques, et de créer les meilleurs conditions pour permettre l’accès au vote. 


Je vous remercie d’avance de l’attention portée à ce courriel.


Cordialement,

Cécilia Gondard. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *