Vous avez une retraite 100% française et vous souhaitez venir vivre en Belgique : Comment sont pris en charge vos soins lors de séjours en France et hors de France et de Belgique ?

a) Dans votre lieu de résidence, la Belgique :

Voir l’article suivant: http://www.ceciliagondard.be/vous-avez-une-retraite-100-francaise-et-vous-souhaitez-venir-vivre-en-belgique-comment-faire-comment-etre-rattache-a-la-securite-sociale-belge/

a) En cas de séjour en France

En tant que pensionné de régime(s) français et n’exerçant pas d’activité professionnelle, vous êtes affilié-e à l’assurance maladie française. Résidant sur le territoire belge, vous pouvez revenir en France vous faire soigner, peu importe le motif de séjour, et bénéficier de la prise en charge de tous les soins en France (soins médicalement nécessaires et soins programmés) selon la règlementation française.

Vous devez vous adresser à la dernière caisse d’assurance maladie dont vous releviez avant de quitter la France afin de bénéficier du remboursement de vos soins, ou à défaut à la caisse d’assurance maladie de votre lieu de séjour en France.

Les membres de votre famille, qui sont inscrits auprès de la caisse d’assurance maladie du lieu de votre résidence via le S1, peuvent également bénéficier de la prise en charge des soins en cas de séjour en France, selon la réglementation française.

Information importante sur la Carte Vitale : vous pouvez demander ultérieurement le renouvellement de votre carte Vitale. Voir l’article « Retraités français en Belgique »: vous avez droit à une Carte Vitale! http://www.ceciliagondard.be/retraites-francais-en-belgique-vous-avez-droit-a-une-carte-vitale/

b) En cas de séjour hors de France et hors de l’État de résidence

En cas de séjour temporaire dans un autre État membre de l’UE, EEE, Suisse, hors de France et hors de l’État de résidence, pensez à vous procurer la CEAM auprès de la caisse d’assurance maladie française compétente (voir ci-dessus). En revanche, si votre séjour est motivé par des raisons exclusivement médicales, vous aurez besoin d’une autorisation préalable (document portable S2 qui remplace le formulaire E 112). Pour cela, vous devez vous adresser à la caisse locale d’assurance maladie auprès de laquelle vous êtes inscrit et qui examinera cette demande. Cette autorisation n’est pas délivrée de manière automatique. Si elle vous est refusée et que des soins ont lieu dans un autre État membre, ils seront à votre charge.

Sources :

Depuis 1959, un guichet unique en France au service de la mobilité internationale et de la sécurité sociale : le Centre des Liaisons Européennes et Internationales de Sécurité Sociale (Cleiss). http://www.cleiss.fr/presentation/presentation.html

AMELI : http://www.ameli.fr/assures/droits-et-demarches/a-l-etranger/vous-partez-vivre-votre-retraite-a-l-etranger/retraite-en-europe.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *