');

Savez vous qu’il existe de l’aide sociale consulaire pour les Français en Belgique?

En tant que conseillers consulaires, nous participons au Conseil consulaire sous la dénomination «Comité consulaire pour la protection et l’action sociales », réunion qui a lieu une fois par an. Cette année, nous étions donc réunis, le 29 janvier 2016, avec les représentants des Organismes Locaux d’Entraide et de Solidarité (OLES), pour discuter de l’aide sociale consulaire, des expulsions en Belgique et de la protection des enfants et adultes handicapés en Belgique.

Les secours occasionnels du Consulat

Bien que le consulat ne dispose que d’un tout petit budget pour les secours occasionnels, il a pu, cependant, en accorder 5 pour un montant de 1.080 € en 2015. Ceux-ci interviennent dans des situations particulièrement difficiles: rapatriements pour indigence par voie routière, aides financières, transferts de fond, etc… Pour l’année 2015, le service social du consulat a ainsi été sollicité plus de 40 fois par des Français de passage, en difficulté, le plus souvent marginalisés, en rupture sociale et familiale ou présentant des troubles psychiatriques.

Le service social du Consulat: peu de moyen mais beaucoup de résultats

Le principal atout du consulat en matière sociale, ce sont surtout ses deux conseillers, qui répondent à des centaines de demandes de renseignements chaque année. Beaucoup de ces demandes concernent la sécurité sociale. Si la majorité des 121.411 Français inscrits au registre des Français de l’Étranger fin 2015 relèvent du système social belge, le Consulat général de France en Belgique doit parfois venir en aide aux Français exclus du système de protection sociale belge, notamment suite à la perte de leur droit au séjour (expulsion).

C’est ce même service social, composé seulement de deux fonctionnaires, qui gère les bourses pour les lycées français, les secours occasionnels, etc. Ils suivent également attentivement la législation sociale européenne applicable aux travailleurs transfrontaliers non-résidents en matière de protection sociale et de prestations familiales.

Les Organismes Locaux d’Entraide et de Solidarité : à la disposition des Français en difficulté

Il existe plusieurs Organismes Locaux d’Entraide et de Solidarité en Belgique: l’Association française de bienfaisance de Liège, l’Entraide française de Bruxelles, l’Entraide française de Gand, la Société française de l’entraide du Courtraisis et la Société française de bienfaisance de Namur. Ils viennent en aide aux Français qui se trouvent en difficulté. Si vous souhaitez les soutenir, n’hésitez pas à adhérer et à donner de votre temps. Si vous avez besoin d’un petit coup de pouce, ils sont là pour vous soutenir et vous orienter dans vos démarches.

250 à 300 français incarcérés en Belgique

Si le consulat ne connait pas tous les cas de français prisonniers en Belgique, en particulier dans les cas de binationaux, il en recensait 250 à 300 à la fin de l’année 2015, sur une population totale de 11200 incarcérés en Belgique, toutes nationalités confondues.

Le consulat a effectué une trentaine de visites à des prisonniers sur l’ensemble du territoire belge en 2015. Certains organismes locaux d’entraide et de solidarité, viennent également en aide à des français incarcérés, et les aident parfois à regagner la France ou à se réinsérer après leur libération.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *